Histoire

Carte des pays de Bretagne

L’espèce ovine domestiquée vers 8000 ans avant JC dans le croissant fertile, arrive probablement très tôt sur les côtes bretonnes. La voie maritime, notamment avec les peuples navigateurs du Nord de l’Europe, est rapide dans la dissémination du mouton à partir du Sud-est de l’Europe.

La population ouessantine, à queue courte, fait partie des premières vagues de peuplement dans notre continent. Les fouilles de 1920-30 attestent des signes de domestication dans un groupe signifié de Téviec-Hoëdic (2 îles bretonnes) au 6ème millénaire. Le chien est attesté sur ces sites ; le mouton a probablement été présent peu de temps après cette date.

Les populations des Landes sont le fruit d’arrivée d’autres vagues plus récentes et qui peuplent sans doute toutes les côtes depuis l‘Aquitaine jusqu’à la Hollande ainsi que les côtes anglaises (Pays de Galles).
Cette population des Landes à queue longue se disperse sur toute la Bretagne avec des phénotypes variés et disparait presque jusqu’aux années 1980 où des enseignants de l’Ecoles Nationale Vétérinaire de Nantes s’intéressent à ce mouton qui se retrouve à l’état de relique en Brière. Un descriptif en est dressé avec des étudiants et B.Denis, Professeur à l’ENVN.

 

A lire aussi :

Présentation générale de nos deux races

Le mouton Belle-Île

Le mouton Landes de Bretagne

Partager :

Share to Facebook
Share to Google Buzz
Share to Google Plus

Leave a Reply