Landes de Bretagne

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
landes01 Landes bretagne landes de bretagne 02 landes de bretagne 03 landes de bretagne 04 PICT0051 landes08 landes de bretagne06 landes de bretagne 07

Historique et sauvegarde

Le « Landes de Bretagne » peuplait les côtes depuis l’Aquitaine jusqu’à la Hollande ainsi que sur les côtes anglaises. Il a échappé aux croisements avec les moutons flandrins ou anglais. Cette population se disperse sur toute la Bretagne et disparait presque jusqu’aux années 1980 où des enseignants de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes sous la direction du Professeur Bernard Denis, repèrent et s’intéressent à un petit troupeau vivant à l’état de relique en Brière.

Morphologie

Toisons unies, blanches ou noires(de gris à brun foncé), avec parfois des taches blanches pour les noires parfois avec des taches brunes sur le museau et les pattes.
Laine qui peut-être filée ou feutrée
Longue queue touffue.
Tête dégagée.
Format moyen : 50 à 60 cm, 40 à 50 kg pour les brebis, 50 à 65 Kg pour les béliers
Certains béliers sont cornus.

Aptitudes et valorisation

Le landes de Bretagne est un mouton d’une solide rusticité. C’est un bon herbager.
L’agnelage est facile et les agneaux résistants.
La viande est typée, très rouge, tendre et savoureuse, appréciée des consommateurs locaux, recherchée par certains restaurateurs
Aptitudes particulières pour l’écopastoralisme du fait de sa rusticité et de sa capacité à limiter les ligneux-épineux.

Effectifs fin 2011

On compte 2345 brebis réparties sur la région Bretagne, la Loire-Atlantique et départements limitrophes.

Programme de sauvegarde

Le nombre de brebis en constante évolution permet d’espérer la sauvegarde de la race mais pour en assurer la pérennité, il faut maintenir les efforts menés depuis plus de 20 ans et mettre en place le suivi des lignées pour conserver la diversité.

 

A lire aussi :

Présentation générale de nos deux races

Leur Histoire

Le mouton de Belle-Île

Partager :

Share to Facebook
Share to Google Buzz
Share to Google Plus

Leave a Reply